SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

En Tunisie… c’est ce que le président a fait

Le président tunisien Kais Saied a annoncé la nomination du juge militaire Mounir Abdel Nabi au poste de directeur de l’Autorité judiciaire militaire, pour succéder au juge militaire Tawfiq Al-Ayouni, dont le mandat Kais Saied a pris fin en vertu d’un arrêté présidentiel publié le 27 juillet.

Dans un contexte connexe, le procureur général adjoint du tribunal de première instance de Tunis, et son porte-parole, Mohsen Al-Dali, ont confirmé que le juge d’instruction, au pôle judiciaire financier, a rendu une décision interdisant le déplacement d’un ancien chef de personnel au ministère de l’Industrie et de l’Énergie, qui est actuellement le directeur général de l’Agence nationale du tabac.

Il a expliqué que la décision d’interdire les voyages est intervenue dans le contexte d’une enquête relative à des soupçons de corruption financière dans le secteur de l’énergie.

Il convient de noter que Saied avait terminé la semaine dernière la mission du gouverneur de Sfax, ainsi que les fonctions d’un certain nombre d’autres fonctionnaires occupant des postes de haut niveau.

Et a décidé de relever le Secrétaire Général du Gouvernement, le Directeur de Cabinet de la Présidence du Gouvernement, les conseillers du Premier Ministre, le Chef de l’Autorité Générale des Tués et Blessés de la Révolution et des Opérations Terroristes, et un certain nombre des personnes chargées d’une mission auprès de la Primature de leurs fonctions.

Il a également relevé de leurs fonctions le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Appui à l’investissement et le ministre des Technologies de la communication, qui occupe également le poste de ministre par intérim de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources en eau.

Siham Al-Boughdiri a été nommé pour diriger les affaires du ministère de l’Économie, des Finances et du Soutien à l’investissement, et Nizar Bennaji pour diriger le ministère des Technologies de la communication.

Il a relevé de ses fonctions le directeur général de la télévision officielle, Muhammad Lasd Al-Dahesh, et a nommé Awatef Al-Dali pour diriger temporairement l’institution.

Le 25 juillet, le président tunisien a annoncé le gel des travaux du Parlement pour un mois, et la destitution du Premier ministre Hisham Al-Mashishi de ses fonctions et de sa propre prise de pouvoir exécutif.