SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 October 2022, Saturday |

Encore une perte pour Poutine!

Dimanche, la Fédération internationale de judo a annoncé la « suspension » de la présidence d’honneur de Vladimir Poutine et de son poste d’ambassadeur de la Fédération.

« En raison du conflit actuel en Ukraine, la Fédération internationale de judo annonce la suspension du poste de M. Vladimir Poutine en tant que président honoraire et ambassadeur de la Fédération », a écrit la Fédération internationale de judo dans un communiqué.

Poutine est un judoka chevronné, montrant souvent son côté athlétique et promouvant un mode de vie sain.

Son image tranche nettement avec celle de son prédécesseur, Boris Eltsine, dont les aventures alcooliques parcouraient le monde dans les années 1990.

La bataille pour Kiev s’est poursuivie dimanche, quatrième jour de l’offensive russe en Ukraine, dans un contexte marqué par une pression occidentale croissante sur Moscou en excluant les banques russes de la plateforme Swift et l’attente de livraisons d’armes supplémentaires à l’Ukraine.

La crise russo-ukrainienne a eu de nombreuses répercussions dans le monde du sport professionnel, puisque des événements qui devaient avoir lieu en Russie ont été annulés.

Plus particulièrement la finale de l’UEFA Champions League, qui a été déplacée de Saint-Pétersbourg à Paris, et le Grand Prix de Russie de Formule 1, dont l’annulation a été décidée.

Le Comité international olympique a appelé toutes les fédérations sportives à transférer ou annuler les épreuves prévues en Russie et en Biélorussie car ces deux pays ont violé la trêve olympique, tandis que les fédérations polonaise, suédoise et tchèque ont annoncé leur refus d’affronter la Russie dans le supplément européen qualificatif à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Jusqu’à présent, la FIFA n’a pris aucune mesure contre la Russie, affirmant seulement jeudi que son président, Gianni Infantino, était « préoccupé » par la situation « tragique et effrayante ».

Contrairement à la Fédération internationale, l’Union européenne « UEFA » n’a pas tardé à prendre des mesures contre la Russie, commençant par priver Saint-Pétersbourg de l’accueil de la finale de la Ligue des champions en mai prochain, jusqu’à étudier la résiliation d’un contrat de sponsoring en cours depuis 2012 avec le géant gazier russe Gazprom, remplissant ses caisses d’une quarantaine d’euros estimés à un million d’euros annuels, a appris l’AFP samedi de source proche des discussions.

L’UEFA a également annoncé qu’aucun de ses matches ne se déroulerait sur le sol russe et ukrainien « jusqu’à nouvel ordre ».

Le Spartak Moscou est toujours le seul représentant des deux pays, après s’être qualifié pour les huitièmes de finale de la compétition « Europe League », où il rencontre l’Allemand Leipzig.

La Fédération internationale de biathlon a interdit l’hymne national et la levée du drapeau pour la Russie et la Biélorussie pendant les compétitions de la Coupe du monde, selon les instructions des Jeux olympiques internationaux.

Un certain nombre de contrats de sponsoring liés à la Russie ont été annulés et de nombreux athlètes ont fait entendre leur voix sur ce qui se passe en Ukraine.

    la source :
  • AFP