SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Energoatom : suspension complète des opérations à la centrale de Zaporijjia

Les attaques militaires russes sur le territoire ukrainien se poursuivent, dans un contexte de condamnation occidentale et d’imposition de sanctions internationales à la Russie.

Dimanche, la société d’État Energoatom, qui exploite la centrale nucléaire de Zaporijjia (Zaporizhzhia) en Ukraine, a annoncé l’arrêt complet des opérations dans la centrale contrôlée par la Russie, par mesure de précaution.

La société a déclaré dans un communiqué que la centrale nucléaire s’était « complètement arrêtée » après que la société a déconnecté la sixième unité de puissance du réseau électrique à 3 h 41, heure locale, ajoutant que « les préparatifs sont en cours pour le refroidissement et la transition vers un état froid. »

Kiev a demandé aux habitants des zones occupées par la Russie autour de la centrale nucléaire, la plus grande d’Europe, d’évacuer pour leur propre sécurité.

La Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement de bombarder la centrale nucléaire, ce qui laisse présager une catastrophe nucléaire.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à la démilitarisation de la zone autour de la centrale nucléaire.

La société avait déclaré samedi 10 septembre avoir rétabli les capacités opérationnelles d’une ligne de communication avec les systèmes électriques qui avait été endommagée par un bombardement russe, ce qui a permis à la centrale de recevoir sa capacité de fonctionnement du système énergétique ukrainien.

Et elle a ajouté : « Par conséquent, la décision a été prise de fermer l’unité de puissance n° 6 et de la transformer dans le cas le plus sûr, qui est un arrêt à froid. » La compagnie a indiqué que le risque de nouveaux dommages à la ligne « est encore élevé », ce qui obligera la centrale à « fonctionner avec des générateurs diesel, et la période pendant laquelle ce sera le cas est limitée par les ressources technologiques et la quantité de carburant diesel disponible. »

L’Agence internationale de l’énergie atomique avait appelé plus tôt « mardi 6-9-2022 » à la cessation des hostilités dans une zone de sécurité autour de la plus grande centrale nucléaire d’Europe, et indiqué que ses experts avaient constaté de graves dommages à la centrale située sur la ligne de front de la guerre en Ukraine.

    la source :
  • Reuters