SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Ennahda nie que son président, Rached Ghannouchi, a été traduit en justice

Le mouvement tunisien « Ennahda » a confirmé que son chef, Rached Ghannouchi, n’avait reçu aucune notification de son renvoi devant la justice.

Cette déclaration a été faite par Riad Al-Shuaibi, conseiller de Ghannouchi, qui a commenté ce qui a été rapporté par les médias locaux concernant le renvoi du chef du mouvement devant la justice pour des violations lors des dernières élections présidentielles.

Al-Shuaibi a déclaré : « Nous n’accusons aucune partie de cette fabrication, et actuellement nous sommes toujours en interaction dans les médias avec cette question et nous avons nié les nouvelles, » et « L’Agence Anadolu » a cité Al-Shuaibi en disant que l’affaire « s’inscrit dans le cadre de la fabrication de dossiers et de la pression médiatique contre le mouvement (Ennahda). »

Et les médias tunisiens locaux ont rapporté que le parquet du tribunal de première instance de Tunisie a décidé de renvoyer en jugement un certain nombre d’hommes politiques, dont, en plus de Ghannouchi, l’ancien Premier ministre Youssef Chahed, le chef du parti d’opposition « Qalb Tounes » (Au coeur de la Tunisie), Nabil Karoui, et le chef de l’Union patriotique libre, Slim Riahi, et l’ancien ministre de la défense Abdel Karim Al-Zubaidi.

Ces médias ont indiqué que parmi les charges retenues contre eux figuraient « la violation des lois sur la campagne électorale, la non-divulgation des ressources financières de la campagne électorale, et d’autres « crimes » liés à la loi électorale ».

    la source :
  • RT