SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 May 2022, Wednesday |

Entretiens bilatéraux entre la Finlande et la Turquie pendant la réunion des ministres de l’OTAN

Le ministre finlandais des Affaires étrangères, Pekka Haavisto, a déclaré qu’il rencontrerait son homologue turc à Berlin plus tard dans la journée de samedi pour tenter de résoudre le différend concernant les projets d’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN, alors que l’alliance de 30 membres tient une réunion sur le conflit ukrainien.

La Suède et la Finlande s’apprêtent à demander à rejoindre l’alliance en réponse à ce qu’elles considèrent comme une situation sécuritaire qui a radicalement changé en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cette invasion a suscité des menaces de représailles de la part de Moscou et des objections de la part de la Turquie, membre de l’OTAN.

« Je suis convaincu que nous parviendrons à une solution », a déclaré Haavisto aux journalistes à son arrivée à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN, précisant qu’il s’était entretenu par téléphone avec Mevlüt Çavuşoğlu vendredi.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a promis à la Suède et à la Finlande un accueil chaleureux et l’accélération de leurs procédures d’adhésion, mais la Turquie, membre de l’OTAN, a fait preuve d’un refus inattendu vendredi.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré hier qu’il n’était pas possible pour la Turquie de soutenir les projets d’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’alliance, étant donné que ces deux pays d’Europe du Nord « comptent de nombreuses organisations terroristes. »

Mais Ibrahim Kalin, le porte-parole du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui est également son conseiller politique, a apparemment atténué les propos du président. Kalin a déclaré à Reuters que la Turquie n’avait pas fermé la porte à l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’alliance, mais qu’elle souhaitait négocier avec elles et renforcer les mesures concernant ce qu’elle considère comme des activités terroristes, notamment à Stockholm.

    la source :
  • Reuters