SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Envoyé de l’ONU au Yémen : Les mauvaises conditions économiques nécessitent une solution politique globale

L’envoyé de l’ONU au Yémen, Hans Grundberg, a confirmé vendredi qu’il cherchera « une solution politique transitoire à la crise du Yémen », considérant que le dossier yéménite est complexe et sa tâche est difficile.

Lors du premier rapport de l’envoyé de l’ONU au Yémen devant le Conseil de sécurité, Grundberg a rappelé que l’attaque des Houthis sur Marib a causé la mort et le déplacement de milliers de personnes, et a souligné en disant : « Nous sommes préoccupés par les violations qui ont lieu à l’intérieur d’ Al-Hudaydah… et les vagues de violence dans les gouvernorats du sud du Yémen nous inquiètent. »

Le nouvel envoyé de l’ONU au Yémen, Hans Grundberg, a donné son premier rapport au Conseil de sécurité, se concentrant sur les développements au Yémen, notant que la paix au Yémen dépend de la participation de tous, et qu’il est nécessaire que la communauté internationale soutienne la stabilité du Yémen. « Les Nations unies ont l’obligation de parvenir à une paix qui mette fin à la violence au Yémen », a-t-il souligné.

Il a ajouté que « les mauvaises conditions économiques au Yémen nécessitent une solution politique globale », notant que les parties yéménites n’ont pas discuté d’un règlement politique depuis 2016.

Il a noté que « notre position se concentre sur l’ouverture des frontières pour le passage de l’aide humanitaire. »