SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Erdogan à Zelensky : Les référendums russes sapent la diplomatie

Selon la présidence turque, le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré mercredi à son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, que des référendums « unilatéraux » dans les régions ukrainiennes occupées par la Russie rendraient plus difficile la relance des efforts diplomatiques.

Lors d’un appel téléphonique, Erdogan a réitéré son offre de médiation entre Kiev et Moscou pour créer une zone démilitarisée autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia.

Le référendum, organisé rapidement, s’est déroulé sur cinq jours dans les quatre régions de Donetsk et de Louhansk à l’est, et de Zaporijjia et de Kherson au sud, qui représentent ensemble environ 15 % du territoire ukrainien.

L’Ukraine a déclaré que le vote organisé par Moscou dans quatre régions ukrainiennes sur le rattachement à la Russie était « nul et sans valeur » et que Kiev poursuivrait ses efforts pour libérer ses territoires occupés par les forces russes. Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a exhorté ses partenaires internationaux à imposer de nouvelles sanctions sévères à Moscou et à fournir une aide militaire accrue à Kiev.

D’autre part, la présidente du Conseil de la Fédération russe (la chambre haute du Parlement) a déclaré que le Conseil pourrait discuter de l’annexion de ces régions le 4 octobre.

« Les résultats sont clairs. Bienvenue dans votre patrie, en Russie ! », a déclaré sur Telegram Dmitri Medvedev, ancien président du pays et désormais chef adjoint du Conseil de sécurité nationale.

« Cette farce dans les territoires occupés ne peut même pas être décrite comme une simulation de référendum », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une allocution vidéo tard mardi.