SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Erdogan appelle au maintien du pouvoir exécutif en Libye

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé au maintien du pouvoir exécutif en Libye « jusqu’à la tenue des élections présidentielles et parlementaires », tandis qu’un éminent député libyen a refusé de prolonger le gouvernement actuel après le 24 décembre.

Selon un communiqué du bureau des médias du président du Conseil présidentiel libyen, Muhammad al-Manfi, Erdogan a souligné, lors de sa réunion en exil hier, vendredi à Istanbul, « la nécessité de respecter les résultats du dialogue politique et la poursuite de le pouvoir exécutif dans ses fonctions, jusqu’à ce que des élections présidentielles et parlementaires simultanées et équitables aient lieu, conformément à une règle constitutionnelle en accord avec tous les Libyens.  »

D’autre part, un membre de la Chambre des représentants libyenne, Al-Hadi Al-Saghir, a déclaré dans un communiqué de presse hier, vendredi, qu’il n’y avait pas de place pour une prolongation du gouvernement intérimaire d’union nationale après le 24 décembre.

Il a souligné qu’Abdul Hamid al-Dabaiba avait l’opportunité d’être Premier ministre, qui « avec ses points négatifs et positifs » prendra fin à cette date.

Il a expliqué que la question de la prolongation dépend de ce que voient les politiciens en Libye, qui s’ils ne l’acceptent pas, alors Dabaiba devra remettre le pouvoir au prochain gouvernement.

Ajoutant qu’il y a une tendance à garder le Conseil présidentiel tel qu’il est.

Il a déclaré : « Nous ne nous soucions pas autant de la présidence que du gouvernement qui dirigera les affaires, et le peuple libyen en a besoin directement car cela touche la vie quotidienne du citoyen ».

Al-Saghir dirige le comité mis en place par les « Représentants » pour communiquer avec la Commission et le Conseil judiciaire suprême sur les « difficultés et obstacles » auxquels est confronté le processus électoral.