SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 January 2022, Monday |

Erdogan confirme qu’il est prêt à servir de médiateur entre la Russie et l’Ukraine

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé mercredi la volonté de son pays d’agir en tant que médiateur afin de réduire les tensions entre la Russie et l’Ukraine.

S’adressant aux journalistes à son retour du Qatar, Erdogan a déclaré qu’Ankara suivait de près les répercussions des tensions entre la Russie et l’Ukraine et espérait que l’escalade entre les deux parties serait désamorcée dès que possible, a rapporté l’agence de presse turque Anatolie.

Il a déclaré« Nous sommes prêts à apporter le soutien nécessaire pour réduire la tension entre la Russie et l’Ukraine, qui s’est intensifiée ces dernières semaines, et à ouvrir un canal de dialogue entre les deux parties ». Ankara fera sa part pour apporter la sécurité et la stabilité dans la région.

La France, les Etats-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie ont souligné la nécessité de reprendre les négociations entre Moscou et Kiev dans la « formule Normandie ».

Le président Français s’est entretenu lundi avec les dirigeants de l’Allemagne, des Etats-Unis, de l’Italie et de la Grande-Bretagne sur une analyse des « tensions entre la Russie et l’Ukraine », a indiqué l’Elysée dans un communiqué.

« Les dirigeants des cinq pays ont exprimé leur fermeté sur le respect de la souveraineté de l’Ukraine, ainsi que leur engagement à travailler pour maintenir la paix et la sécurité en Europe », indique le communiqué.

Kiev et les capitales occidentales ont récemment exprimé leur inquiétude face à l’intensification présumée des « actes d’agression » de la Russie près de la frontière ukrainienne.
La Russie a nié à plusieurs reprises les accusations, affirmant qu’elle ne menaçait personne et n’avait pas l’intention d’attaquer qui que ce soit, et que les déclarations sur « l’agression russe » étaient utilisées comme prétexte pour déployer davantage d’équipements militaires de l’OTAN près de la frontière russe.