SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

Erdogan menace de « geler » l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau menacé, lundi, de « geler » le processus d’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), s’ils ne respectaient pas les conditions fixées par la Turquie.

A l’issue d’une réunion gouvernementale, Erdogan a ajouté que son pays avait adopté une position très claire sur la poursuite de l’élargissement de l’OTAN, et a déclaré : « Je voudrais rappeler une fois de plus que nous allons geler l’opération si ces pays ne prennent pas les mesures nécessaires. mesures pour répondre à nos conditions.  »

Il a poursuivi : « Nous notons en particulier que la Suède ne présente pas une bonne image en la matière.  »

Le président turc, lors d’un sommet de l’Otan fin juin à Madrid, a appelé les deux pays scandinaves à « faire leur part » dans la lutte contre le terrorisme et les a accusés d’offrir un refuge aux militants kurdes.

À l’époque, la présidence turque avait annoncé qu’Erdogan avait obtenu ce qu’il appelait la « pleine coopération » de la Finlande et de la Suède contre les combattants du PKK et leurs alliés, en échange d’un accord pour soutenir leur adhésion à l’OTAN.

Il a déclaré que les deux pays se sont engagés à ne pas « imposer de restrictions ou d’interdictions aux industries de la défense », faisant référence à l’interdiction des livraisons d’armes à la Turquie en réponse à l’intervention militaire d’Ankara en Syrie en 2019.

Il convient de noter que la Turquie avait exprimé, il y a des mois, ses craintes quant à l’adhésion des deux pays et avait formulé des exigences telles que «l’arrêt du soutien au Parti des travailleurs du Kurdistan», qu’elle qualifie de terroriste, et la remise des Kurdes et des dissidents recherchés qui sont adopté par Stockholm et Helsinki aux autorités d’Ankara.