SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 February 2023, Thursday |

Erdogan ordonne au ministère des Affaires étrangères de déclarer 10 ambassadeurs « persona non grata »

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré Samedi avoir ordonné au ministère des Affaires étrangères de désigner 10 ambassadeurs, dont ceux des Etats-Unis, d’Allemagne et de France, « persona non grata » pour leur appel à la libération de l’homme d’affaires Osman Kavala.

Le ministère des Affaires étrangères a convoqué Mardi les ambassadeurs pour ce qu’il a qualifié de déclaration « irresponsable » appelant à une solution juste et rapide au cas de Kavala, emprisonné depuis fin 2017 pour financement de manifestations et participation à un coup d’État manqué, ce que Kavala nie.

Kavala a été emprisonné en Turquie pendant quatre ans sans condamnation, malgré les appels de la Cour européenne des droits de l’homme à sa libération.

Kavala a été acquitté l’année dernière des accusations liées à des manifestations nationales en 2013, mais la décision a été annulée cette année et les accusations ont été fusionnées avec celles d’une autre affaire liée à une tentative de coup d’État en 2016.

Les groupes de défense des droits décrivent les procès de Kavala comme un symbole de la répression de la dissidence sous le président Recep Tayyip Erdogan.

Les ambassades ont déclaré dans le communiqué que « le retard continu de son procès, y compris la fusion de diverses affaires et la création d’autres après un précédent acquittement, jette un doute sur le respect de la démocratie, de l’État de droit et de la transparence du système judiciaire turc . »

« Compte tenu des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme sur cette affaire, nous appelons la Turquie à le libérer immédiatement », a-t-elle ajouté.

Les autres pays mentionnés dans la déclaration sont le Canada, le Danemark, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, la Finlande et la Nouvelle-Zélande.

En réponse, le ministre turc de l’Intérieur Suleyman Soylu a déclaré que la Turquie est un État de droit démocratique.

Il a ajouté sur Twitter: « Les ambassadeurs faisant une recommandation et une suggestion à la justice dans une affaire existante sont inacceptables. »

« Votre recommandation et votre suggestion jettent le doute sur votre compréhension du droit et de la démocratie », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Justice Abdul Hamid Gul a déclaré que les diplomates doivent respecter les lois et que les ambassadeurs ne peuvent pas présenter de propositions aux tribunaux.

Le Conseil européen avait déclaré qu’il engagerait des procédures liées aux abus commis par la Turquie s’il ne libérait pas Kavala.

La prochaine audience dans l’affaire Kavala, qui a nié toutes les accusations et est jugé avec d’autres, se tiendra le 26 Novembre.

    la source :
  • Reuters