SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Europe: On ne peut plus désormais compter que sur Facebook

Après la confusion qui a attiré des millions d’utilisateurs de médias sociaux à travers le monde, suite à l’interruption des services Facebook, Instagram et WhatsApp pendant des heures hier soir.

L’Union européenne a souligné mardi que le problème qui s’est produit montrait la nécessité de davantage d’entreprises alternatives ou de concurrence.

Elle a souligné qu’une entreprise, quelle que soit sa taille, ne peut être invoquée en référence à Facebook.

Margrethe Vestager, commissaire à la concurrence de l’Union européenne, a déclaré mardi que la panne montrait les conséquences du recours à quelques grandes entreprises, et a souligné la nécessité de plus de concurrence.

« Nous voulons des alternatives et des options sur le marché de la technologie et nous ne devons pas compter sur quelques gros acteurs, quels qu’ils soient, c’est l’objectif du Digital Markets Act », a-t-elle ajouté dans un tweet sur son compte Twitter.

Plus de concurrence

Vestager a proposé l’année dernière un projet de règles connues sous le nom de Digital Markets Act, qui établissait une liste de choses à faire et à ne pas faire pour Amazon, Apple, Facebook et Google pour les forcer à changer leur modèle commercial de base pour permettre plus de concurrence.

Il est à noter que la panne qui a frappé Facebook hier a privé les 3,5 milliards d’utilisateurs de l’entreprise d’accéder à ses services de réseaux sociaux et de messagerie tels que WhatsApp, Instagram et Messenger.

Downdetector, qui suit les pannes d’Internet, a décrit la panne comme le plus gros problème jamais rencontré par Facebook.

Alors qu’un grand nombre d’utilisateurs sont passés à des applications concurrentes telles que Twitter et Tik Tok au cours des dernières heures

Plus tard, Facebook a annoncé que de mauvais réglages dans les paramètres étaient la principale raison de l’énorme dysfonctionnement qui a causé de lourdes pertes au célèbre site de communication.

    la source :
  • alarabiya