SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Gantz signe un ordre militaire pour poursuivre les investissements internationaux du Hamas

Aujourd’hui, mercredi, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a signé une ordonnance imposant des restrictions internationales au régime d’investissement du mouvement palestinien Hamas, selon le journal hébreu Yedioth Ahronoth.

Un communiqué publié par le bureau du ministre israélien de la Défense a déclaré que « des ordres ont été signés pour imposer des restrictions sur la propriété d’environ 20 parties (individus et entreprises) qui jouent un rôle clé dans le régime d’investissement du Hamas, qui gère secrètement des projets d’une valeur de centaines de millions de dollars.”

Le communiqué explique : « Cela se fait par le biais d’un réseau de sociétés internationales opérant dans un certain nombre de pays de la région, qui injectent des fonds pour augmenter et développer les capacités de la branche armée à Gaza.

Commentant cela, Gantz a déclaré : « Nous continuerons à poursuivre toute tentative d’acheminer des fonds vers la branche militaire du Hamas », notant que le gouvernement israélien ne soutiendra que le transfert de fonds aux civils palestiniens.

Selon le journal hébreu, « l’ordre signé par Gantz comprend l’imposition de sanctions personnelles aux hauts responsables du mouvement », ajoutant : « Les sanctions ont affecté le président de l’Autorité d’investissement du mouvement et membre du Conseil de la Choura, Oussama Ali ».

Dans ce contexte, la chaîne hébraïque Seven a déclaré qu’Oussama Ali, qui a été nommé en 2017 à la tête du système d’investissement du Hamas, a des contacts directs avec le chef du bureau politique du mouvement, Ismail Haniyeh, et d’autres hauts responsables.

La chaîne hébraïque a indiqué que la décision de Gantz est intervenue après une activité conjointe entre le Service général de sécurité israélien « Shin Bet », le quartier général de la lutte contre le terrorisme économique du ministère de la Défense et le département du renseignement de l’armée israélienne.

La chaîne hébraïque a indiqué que « les investissements du Hamas sont gérés par un réseau d’entreprises internationales qui opèrent sous le couvert d’entreprises légitimes et cachent le contrôle du mouvement sur elles », ajoutant : « Ces entreprises travaillent principalement dans des projets immobiliers et d’infrastructures ».

La chaîne hébraïque a indiqué que cette démarche israélienne crée un front uni avec l’administration américaine, qui a imposé en mai dernier des sanctions sur certains éléments annoncés par le ministre de la Défense dans le système d’investissement du Hamas.

A noter que ce n’est pas la première fois que le ministre israélien de la Défense Benny Gantz annonce la confiscation des fonds du Hamas, et que le Soudan a annoncé l’an dernier la confiscation des fonds appartenant au mouvement estimés à l’époque à environ un milliard de dollars.