SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Gazprom s’attend à une augmentation de son chiffre d’affaires en 2022

Alexey Miller, directeur général du géant gazier russe Gazprom, a déclaré mercredi que la société avait obtenu de très bons résultats au premier semestre 2022 et que le chiffre d’affaires annuel dépasserait les niveaux de l’année dernière, soutenu par de fortes hausses de prix qui ont éclipsé une forte baisse de la production et des exportations de gaz.

Gazprom a cessé d’annoncer officiellement ses résultats financiers depuis que la Russie a envoyé des troupes en Ukraine le 24 février dans ce qu’elle appelle une « opération militaire spéciale », mais les responsables ont continué à fournir des indications sur les performances de la société.

Miller a déclaré que la production de gaz naturel de Gazprom s’élevait à 288,1 milliards de mètres cubes de janvier à août et que les exportations en dehors de la Communauté des États indépendants (CEI) s’élevaient à 82,2 milliards de mètres cubes. Il n’a pas fourni de chiffres à comparer avec la même période l’an dernier.

Gazprom affirme que sa production de gaz du 1er janvier au 15 août a chuté de 13,2%, tandis que les exportations en dehors de l’ex-Union soviétique ont plongé de 36,2% en glissement annuel en raison d’une impasse avec l’Occident sur l’Ukraine.

La société a déclaré mardi qu’elle avait réalisé un bénéfice net record de 2,5 billions de roubles (41,75 milliards de dollars) au premier semestre de 2022.

Miller, un allié du président russe Vladimir Poutine, a déclaré que l’Occident avait commis une erreur en rejetant les contrats à long terme pour fournir du gaz russe.

Il a ajouté que les prix du gaz sur le marché au comptant pourraient dépasser des sommets historiques en raison des sanctions et des décisions erronées des régulateurs occidentaux.

Miller a également déclaré que les exportations de gaz russe vers la Chine avaient bondi de 60% en glissement annuel au cours des huit premiers mois de 2022, tandis que les réservoirs de gaz russes étaient pleins à 92%.

    la source :
  • Reuters