SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Gouvernement du Yémen : Nous travaillons à mettre fin au siège des habitants de Taiz

Alors que les délégations du gouvernement légitime yéménite et de la milice des Houthis poursuivent leurs réunions dans la capitale jordanienne, Amman, pour discuter des propositions mutuelles des deux parties concernant l’ouverture des routes à Taiz et dans le reste des gouvernorats conformément à un précédent accord de l’ONU, une source proche des consultations a déclaré que les Houthis persistent dans leur intransigeance.

La source a ajouté que les milices refusent d’ouvrir les principales routes, qu’elles ont fermées en 2015, menant à la ville de Taiz.

Alors que le chef de la délégation du gouvernement légitime, Abdul Karim Shaiban, a confirmé dans une déclaration à Al-Arabiya/Al-Hadath qu’il n’y a pas d’accord final avec la milice jusqu’à ce moment.

Il a également précisé que les consultations se poursuivront.

Shaiban a expliqué que le gouvernement légitime s’efforce de trouver un accord qui mette fin au siège des habitants de Taiz.

Un passage montagneux au lieu d’ouvrir les routes

Vendredi, la commission de négociation du gouvernement a révélé que les Houthis « n’ont pas répondu à la perception présentée par la commission en ouvrant toutes les routes de Taiz, et ont plutôt suggéré d’ouvrir un ancien passage montagneux. »

Elle a souligné qu’il y avait une intransigeance claire de la part de la délégation des Houthis, des atermoiements, un manque de sérieux et une absence de réponse pour soulager les souffrances de la population de Taiz.

En outre, le comité a précisé dans un communiqué qu’il a présenté une proposition pour les routes et les lignes à ouvrir, qui sont les routes officielles bien connues sur lesquelles les gens se déplaçaient couramment et naturellement et qui étaient ouvertes avant 2015 dans une première étape.

    la source :
  • alarabiya