SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Grande-Bretagne : le programme nucléaire de l’Iran a atteint un degré de développement sans précédent

La ministre britannique des affaires étrangères, Liz Truss, a déclaré que le programme nucléaire iranien avait atteint un degré de développement sans précédent, soulignant que son pays s’en inquiète.

Dans une interview au journal Asharq Al-Awsat (Le Moyen-Orient) publiée aujourd’hui, elle a ajouté : « Nous ne voulons pas voir l’Iran posséder une arme nucléaire », notant que « chaque jour où l’Iran retarde le retour aux négociations nucléaires réduit les possibilités disponibles pour la diplomatie. »

Et elle a estimé que « l’offre actuelle concernant les négociations de l’accord nucléaire ne peut rester indéfiniment sur la table, et le régime iranien doit saisir immédiatement l’opportunité qui lui est présentée. »

En effet, cette déclaration intervient alors que le ministère britannique des Affaires étrangères a affirmé mardi que le programme nucléaire iranien progresse et est plus inquiétant que jamais.

Après sa rencontre avec le secrétaire de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, le ministre britannique chargé des affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, James Cleverly, a déclaré que l’Iran ne respecte pas l’accord nucléaire depuis plus de deux ans, notant que Téhéran continue de renforcer ses capacités de manière permanente et irréversible.

Dans un autre contexte, Truss a déclaré à Asharq Al-Awsat : « Nous travaillons avec la communauté internationale pour exercer une pression politique sur les Houthis afin qu’ils participent au dialogue concernant le Yémen. »

« Nous restons préoccupés par le conflit et la crise humanitaire en cours au Yémen, notamment par l’offensive des Houthis à Marib », a-t-elle ajouté.

En outre, Mme Truss a souligné qu’un règlement politique est la « seule façon » de parvenir à une stabilité à long terme au Yémen et de remédier à la crise humanitaire qui s’aggrave.

Cette déclaration intervient alors que le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné, hier mercredi, les attaques de la milice des Houthis contre l’Arabie saoudite, et a souligné que les actions des putschistes constituent une menace pour la navigation en mer Rouge, dénonçant les attaques contre les navires commerciaux au large des côtes du Yémen.

Dans une déclaration, il a également appelé à un cessez-le-feu immédiat sur l’ensemble du territoire du Yémen, exprimant son inquiétude face à l’essoufflement des efforts de paix. Il a également annoncé son soutien à l’initiative saoudienne et aux efforts de l’envoyé des Nations unies pour mettre fin à la guerre, appelant les parties à coopérer sans conditions préalables.

    la source :
  • alarabiya