SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Grossi : pas d’accord sur le nucléaire iranien avant août

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, a annoncé dans des déclarations publiées aujourd’hui, mercredi, que les efforts pour relancer l’accord nucléaire de 2015 avec l’Iran doivent attendre la formation d’un nouveau gouvernement iranien, ajoutant que l’accord nécessite une volonté politique. de toutes les parties.

A cela, a-t-il ajouté dans une interview au journal « La Repubblica » en réponse à une question sur l’état d’avancement des pourparlers sur la relance de l’accord, « tout le monde sait qu’à ce stade, il faudra attendre le nouvel Iranien. gouvernement », faisant référence aux élections présidentielles iraniennes prévues vendredi. .

Il a ajouté : « Les discussions qui durent depuis des semaines ont porté sur des questions techniques très complexes et sensibles, mais ce qui est nécessaire, c’est la volonté politique de toutes les parties ».

La formation du gouvernement en août

Pour sa part, un porte-parole du gouvernement iranien a déclaré que le nouveau président devrait former son gouvernement d’ici la mi-août. Le mandat du président sortant Hassan Rouhani se termine le 3 août.

Le sixième cycle de pourparlers pour relancer l’accord nucléaire a repris samedi à Vienne entre l’Iran et les puissances mondiales.

L’agence de l’ONU n’est pas directement impliquée dans les négociations mais a été appelée pour vérifier et poursuivre les inspections dans le pays.

Le Sixième tour

Le sixième cycle de pourparlers a commencé comme d’habitude avec les autres parties à l’accord, à savoir l’Iran, la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Union européenne, réunis dans le hall d’un hôtel de luxe à Vienne, tandis que la délégation américaine participant indirectement , est resté dans un hôtel de l’autre côté de la rue.

Jusqu’à présent, les cycles lancés depuis le début d’avril dernier, n’ont pas permis de rétablir cet accord, dont la précédente administration américaine s’était retirée en 2018.