SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Guterres appelle à la fin de la violence en Libye

Après que la capitale libyenne ait été le théâtre de la pire guerre de rue depuis deux ans, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a confirmé que nous suivons avec « une grande inquiétude » les informations faisant état de violents affrontements dans la capitale libyenne, Tripoli, qui ont fait des victimes civiles et détruit des infrastructures civiles.

Dans une déclaration, le porte-parole Stéphane Dujarric a déclaré que Guterres appelle à un arrêt immédiat de la violence à Tripoli, et exhorte les parties libyennes à « entamer un véritable dialogue pour sortir de l’impasse politique actuelle et à ne pas recourir à la force pour résoudre leurs différends. »

Le Secrétaire général a également appelé les parties libyennes à « protéger les civils et à s’abstenir de toute action susceptible d’accroître les tensions et d’approfondir les divisions. »

Il a souligné que l’ONU « reste prête à offrir sa médiation pour aider les parties libyennes à trouver un moyen de sortir de l’impasse politique, qui menace de plus en plus la stabilité en Libye. »

Il convient de noter que Tripoli a été le théâtre hier, samedi, d’affrontements entre les forces loyales au gouvernement d’union nationale dirigé par Abdel Hamid Dbeibah et d’autres forces loyales au gouvernement nommé par le Parlement et dirigé par Fathi Bashagha. Le ministère de la santé du gouvernement d’union a déclaré que ces affrontements avaient fait 23 morts et 140 blessés.

La confrontation se poursuit depuis des mois pour prendre le pouvoir entre le gouvernement d’union nationale, basé à Tripoli, et le gouvernement de Bashagha, soutenu par le Parlement, basé dans l’est du pays.

    la source :
  • alarabiya