SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 August 2022, Tuesday |

Guterres appelle à une cessation immédiate des hostilités en Éthiopie

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé sa profonde tristesse suite aux informations indiquant que 50 civils ont été tués et blessés lors d’une frappe aérienne dans le nord de l’Ethiopie, et a appelé à une cessation immédiate des hostilités.

« Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires travaillent avec les autorités éthiopiennes pour mobiliser d’urgence l’aide d’urgence dans la région, malgré les difficultés actuelles dues aux graves pénuries de carburant, d’argent et de fournitures à travers le Tigré », a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général, dans un communiqué.

Il a exprimé sa « profonde inquiétude quant à l’impact du conflit en cours sur les civils en Éthiopie. » Il a également exprimé ses sincères condoléances aux victimes et à leurs familles.

Et il a réitéré l’appel du Secrétaire général à une « cessation immédiate des hostilités, y compris des frappes aériennes. »

En outre, il a appelé toutes les parties au conflit à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire pour faciliter l’accès humanitaire et assurer la protection des civils, y compris les travailleurs, bâtiments et sites humanitaires.

En début de semaine dernière, une frappe aérienne a touché le camp de réfugiés de Mai Aini, également dans le Tigré, tuant trois réfugiés érythréens, dont deux enfants.

Dans une déclaration précédente, la directrice du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), Henrietta Fore, avait exprimé « sa colère face aux récentes frappes aériennes sur les personnes déplacées et les camps de réfugiés dans le Tigré, au nord de l’Éthiopie ».