SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

Guterres propose d’augmenter le nombre de casques bleus au Mali

Dans son rapport au Conseil de sécurité de l’ONU, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a souligné la nécessité d’ajouter environ 2 000 soldats à la mission de l’ONU au Mali afin de mieux couvrir le centre du pays.

Ce rapport prévoit le déploiement de 2 069 personnes en uniforme, dont 1 730 militaires et 339 policiers, dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali.

Guterres a déclaré dans son rapport que « cette proposition vise à étendre la portée des opérations de la mission et sa capacité à se déplacer en toute intégrité. »

Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé ce rapport pour la mi-juillet, dans une résolution adoptée le 29 juin, dans laquelle il a renouvelé le mandat de la mission de l’ONU au Mali.

Le renforcement de la mission est censé inclure dix hélicoptères, selon M. Guterres.

La France, qui a annoncé, avant l’adoption de la proposition, la fin de l’opération Barkhane et la réduction de sa présence militaire, avait espéré augmenter les effectifs de la mission MINUSMA, mais l’approbation du Congrès américain n’a pas été obtenue dans ce délai très court.

Dans une lettre accompagnant son rapport, M. Guterres a constaté que le coût de l’augmentation nécessaire des effectifs de la mission était estimé à 182,9 millions de dollars sur un an.

On ne sait pas encore quand le Conseil de sécurité se prononcera sur cette demande d’augmentation des effectifs des forces pour le maintien de la paix.