SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2022, Saturday |

Hezbollah cache des armes iraniennes à Damas

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme a révélé des mouvements militaires du « Hezbollah » libanais à l’ouest de la capitale, Damas, dans le cadre de l’expansion iranienne en Syrie.

L’observatoire a indiqué que le « Hezbollah » libanais cache des armes iraniennes dans une ancienne base militaire à Damas, qui servait auparavant à l’entraînement à l’utilisation d’avions de reconnaissance et un centre d’entraînement des éléments du « renseignement de l’armée de l’air » au tir.

L’observatoire a indiqué qu’au cours des derniers jours, le « Hezbollah » a commencé à creuser des « blocs et des caves » dans la base où sont stationnés ses experts et ses agents, pour cacher des drones de fabrication iranienne de peur d’être ciblé par Israël.

Il a confirmé, citant des sources, que des membres du Hezbollah ont expulsé les agriculteurs qui visitaient leurs terres près de la base, de peur de filmer les opérations de creusement en cours.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a appris que des cargaisons d’armes, de munitions et de pièces pour la fabrication de drones étaient arrivées à l’aéroport militaire de Dimas, dans la campagne ouest de Damas, et qu’elles etaient à l’aéroport T-4 dans la campagne de Homs.

Il a souligné que l’aéroport militaire de Dimas est devenu presque entièrement sous le contrôle de l’Iran et de ses milices au cours de la période récente.

Les sources de l’Observatoire syrien ont indiqué que l’aéroport de Dimas dispose d’experts de la « Garde révolutionnaire » iranienne et de quelques experts du « Hezbollah ».