SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

Human Rights Watch accuse l’Iran de harceler et de réprimer les militants

Les journalistes et les militants des droits humains sont confrontés à des campagnes de harcèlement en ligne en Iran, notamment de la part de cyber-armées financées par l’État, a déclaré Human Rights Watch.

L’organisation a indiqué que « ces armées cherchent souvent à personnaliser les attaques contre les individus », accusant l’Iran « d’accroître la répression et de créer un environnement toxique pour de nombreux militants, afin d’intimider et de réduire au silence les informations et les commentaires dissidents. »

Elle a souligné que « les attaques contre les journalistes, les analystes politiques et les défenseurs des droits de l’homme ont dépassé leurs limites et ont atteint le point de violations personnelles », soulignant que « rien ne justifie d’attaquer les Iraniens en ligne avec des calomnies et des menaces de violence physique. »

Human Rights a confirmé qu’elle continuerait à documenter les graves violations des droits de l’homme commises par le régime iranien, en plus de mettre en avant la société civile qui travaille courageusement sur le terrain et cherche à obtenir justice pour les crimes des autorités, comme elle l’a dit.