SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Intense mouvement diplomatique pour tenter de désamorcer la crise en Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine rencontrera son homologue français Emmanuel Macron à Moscou lundi alors que le chancelier allemand Olaf Scholz rencontrera le président américain Joe Biden à Washington.

Les Occidentaux accusent Moscou d’avoir massé des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l’Ukraine en préparation de son invasion, une affirmation démentie par la Russie, qui insiste en retour sur le fait qu’elle ne cherche qu’à assurer sa sécurité.

Macron, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE, devrait arriver à Moscou dans l’après-midi et pourrait poursuivre sa rencontre avec Poutine jusqu’au soir, se terminant par une conférence de presse conjointe, a indiqué l’Elysée.

La présidence français a déclaré vendredi que Macron et Poutine étaient déterminés à « aller au cœur des choses » lors de leur réunion, en examinant les mesures visant à « désamorcer » la crise aux frontières de l’Ukraine.

Dimanche, Macron s’est entretenu avec Biden par téléphone. La présidence française a déclaré que le contact de 40 minutes faisait partie de la « logique de coordination » avant la visite du président français à Moscou, puis mardi il se rendrait à Kiev, où il rencontrerait le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Au cours du week-end, Macron s’est également entretenu avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg et les dirigeants des trois États baltes, la présidente lituanienne Gitanas Nauseda et le Premier ministre letton Krišjānis Kariņš et l’Estonienne Kaja Kalas.

Sous les critiques croissantes sur la position apparemment contradictoire de l’Allemagne pendant la crise, Scholz se rend à Washington pour sa première réunion depuis son entrée en fonction avec le président américain Joe Biden lundi.

Il rencontrera également les dirigeants baltes à Berlin cette semaine et se rendra en Ukraine et en Russie plus tard ce mois-ci.

Kiev connaît également une journée diplomatique lundi, chargée de réunions.

La ministre allemande de la Défense Annalena Baerbock, le ministre tchèque des Affaires étrangères Jan Lipavsky, le Slovaque Ivan Korcok et l’Autrichien Alexander Schallenberg sont en Ukraine lundi.

Les efforts diplomatiques européens interviennent dans un contexte de craintes croissantes que la Russie se prépare à envahir l’Ukraine.
Les services de renseignement américains ont estimé que la Russie dispose déjà de 70% de la force nécessaire pour mener une invasion à grande échelle de l’Ukraine et pourrait avoir une capacité suffisante, 150 000 soldats, pour mener une attaque dans les deux semaines.