SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Iran : 50 policiers ont été tués et des centaines de personnes blessées suite aux manifestations

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Bagheri Kani, a déclaré aujourd’hui jeudi au réseau indien NDTV que l’Iran avait mis en place un comité sous l’égide du ministère de l’Intérieur pour enquêter sur les décès résultant des récentes manifestations.

Kani, qui est en visite à New Delhi, a déclaré qu’environ 50 policiers ont été tués et des centaines blessés à la suite des manifestations qui ont eu lieu dans le pays depuis la mort de la femme kurde de 22 ans, Mahsa Amini.

Plus de deux mois se sont écoulés depuis le meurtre de la jeune Kurde, Mahsa Amini, détenue par une patrouille de la police des mœurs à Téhéran, et les protestations se sont répandues dans tout l’Iran.

Au cours de ces protestations, au moins 14 000 personnes ont été arrêtées et plus de 340 personnes ont été tuées, dont des dizaines d’enfants, selon le journal américain.

Les ambulances…Les moyens d’infiltration et d’arrestation des forces de sécurité iraniennes

Un rapport du New York Times américain a donné des informations sur les moyens utilisés par les autorités iraniennes pour « réprimer » les manifestations, expliquant que les forces de sécurité ont utilisé des ambulances pour s’infiltrer au cœur des manifestations et arrêter les participants.

Le journal indique qu’il a « reçu un certain nombre de récits de témoins oculaires au début du mois d’octobre concernant l’utilisation d’ambulances », et qu’il a « vérifié certains clips vidéo qui ont prouvé la validité de leurs propos. »

Le journal a déclaré dans son rapport : « Les allégations ont commencé à se développer après qu’un habitant de Téhéran a déclaré, au début du mois dernier, avoir vu au moins trois manifestants être jetés dans une ambulance au cours d’une manifestation menée par des étudiants, expliquant que les manifestants n’étaient apparemment pas blessés. »

    la source :
  • Reuters