SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Iran : Arrestation de plusieurs personnes « en relation » avec l’assassinat de Hassan Khodaei

Mardi, les services de sécurité iraniens ont arrêté plusieurs personnes, affirmant qu’elles étaient liées à l’assassinat du commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution, le colonel Hassan Sayyad Khodaei, qui a été assassiné le 22 mai, près de son domicile dans la capitale, Téhéran.

« L’affaire de l’assassinat de Hassan Sayyad Khodaei est en cours d’enquête préliminaire », a déclaré le porte-parole du pouvoir judiciaire iranien, Massoud Sétayechi, lors d’une conférence de presse.

« De nombreuses personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire, et une décision judiciaire a été prise à leur encontre », a ajouté Sétayechi.

Le responsable iranien n’a pas révélé le nombre de détenus ni leur identité.

De hauts responsables iraniens, dont le commandant des Gardiens de la révolution, le général de division Hossein Salami, ont accusé Israël d’être derrière l’assassinat du colonel Khodaei.

Selon la version iranienne, Khodaei a été assassiné par une attaque d’hommes armés circulant à moto près de son domicile, dans l’est de la capitale, Téhéran, alors qu’il se trouvait dans sa voiture personnelle.

Après l’assassinat du colonel Khadaei, les médias israéliens ont rapporté qu’il était l’un des organisateurs d’attentats contre des Israéliens dans le monde entier.

Le journal américain « The New York Times » a déclaré à l’époque qu’Israël avait informé les États-Unis de sa responsabilité dans l’assassinat de Khodaei.

Les rapports israéliens indiquent que le colonel Khadaei était l’un des chefs de l’unité secrète « 840 » formée au sein de la Force Al-Qods, qui est chargée d’enlever et d’assassiner des ressortissants étrangers à l’étranger.