SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Iran.. La nièce de Khamenei arrêtée et transférée à la prison d’Evin

Farideh Moradkhani, la nièce du Guide suprême iranien Ali Khamenei, a été arrêtée à Téhéran jeudi dernier et transférée à la prison d’Evin, où sont détenus de nombreux prisonniers politiques, selon les médias, d’après le Jerusalem Post.

Le frère de Moradkhani, Mahmoud, qui réside en France, a confirmé la nouvelle de l’arrestation au site d’opposition Iran International.

Selon l’agence de presse Human Rights Activists in Iran, aucune information n’est disponible à ce jour concernant les raisons de l’arrestation ou les charges retenues contre Moradkhani.

Farideh Moradkhani

Selon l’agence, des agents des services de renseignement iraniens ont arrêté Moradkhani alors qu’elle se rendait à son domicile et lui ont confisqué ses biens.

Les prisonniers politiques de la prison d’Evin sont brutalement torturés par l’Iran. En août dernier, un groupe de pirates informatiques appelé « Adlat Ali » a diffusé des images de caméras de sécurité montrant, selon lui, des scènes à l’intérieur de la prison, notamment des images de prisonniers maltraités.

Selon Radio Farda, Mme Moradkhani était connue pour son opposition à la peine de mort et sa défense des libertés civiles en Iran.

Selon The Telegraph, l’une des raisons possibles de l’arrestation de la nièce de Khamenei est sa déclaration de soutien, en octobre dernier, à la famille Pahlavi, qui a dirigé l’Iran jusqu’à ce que la révolution islamique la renverse en 1979.

Moradkhani s’est adressée à la veuve du Shah, Farah Pahlavi, qui était connue sous le règne de son mari comme la « chère reine », et l’a invitée à revenir dans le pays pour diriger la « renaissance » de la culture iranienne, selon l’AFP.