SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Iran…La police de Téhéran enquête sur un incident de harcèlement pendant les manifestations

La police de la capitale iranienne, Téhéran, a ouvert une enquête sur un incident de harcèlement, par l’un de ses membres, d’une femme qui menait des manifestations pour les droits des femmes, selon un clip vidéo largement diffusé sur les chaînes d’information en langue persane hors d’Iran.

Selon la vidéo, un groupe important d’hommes de la sécurité a entouré une femme dans la rue et l’un d’eux l’a harcelée avant de la laisser partir.

La vice-présidente iranienne chargée des Femmes et des Affaires familiales, Ansieh Khazali, a déclaré aux médias d’État iraniens : « Le manque de respect à l’égard des femmes est inacceptable ». Elle a ajouté qu’elle avait demandé aux responsables de la police d’envoyer un rapport sur la cause de l’accident et que, si des irrégularités étaient constatées, le responsable devrait être sanctionné.

De son côté, la police métropolitaine a annoncé qu’elle « enquêtait sur l’incident et que tout comportement qui ne respecte pas les règles et règlements est inacceptable », selon un communiqué publié par l’agence de presse des étudiants iraniens.

Des manifestations ont éclaté dans tout l’Iran pendant des semaines à la suite de la mort de la jeune femme Mahsa Amini, alors qu’elle était détenue par la « police des mœurs » iranienne, le mois dernier, pour avoir prétendument violé le règlement vestimentaire des femmes, et sa mort a déclenché de violents affrontements entre les manifestants et les autorités.