SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Iran: On va utiliser du combustible nucléaire à Bushehr prochainement

Le vice-président iranien Mohammad Islami a déclaré samedi que les autorités iraniennes avaient fourni environ 80 millions de barils de pétrole grâce à la production d’électricité à la centrale nucléaire de Bushehr.

Grâce à la centrale nucléaire de Bushehr, son pays ajoutait environ 1000 mégawatts d’électricité au réseau et avait déjà produit environ 52 milliards de kilowatts d’électricité jusqu’à présent.

Il a également noté que la quantité d’électricité produite équivalait à la fourniture d’environ 80 millions de barils de pétrole, dans une interview avec Sputnik.

Il a également annoncé que l’utilisation de combustible nucléaire sera bientôt utilisée à la centrale de Bushehr, soulignant que l’Iran peut désormais produire du nucléaire au niveau national.

Il a confirmé que Téhéran avait remboursé ses dettes envers Moscou pour construire la première unité électrique de la centrale nucléaire de Bushehr.

Retour aux négociations

Ses développements interviennent à un moment où les parties se préparent au retour des négociations de Vienne lundi prochain.

Le coordinateur de l’Union européenne sur les négociations nucléaires avec l’Iran, Enrique Mora, a annoncé que le huitième cycle de négociations de Vienne commencerait lundi prochain.

Mora a déclaré sur son compte Twitter qu’il était important d’accélérer le rythme des principales questions en suspens et de travailler en étroite collaboration avec les États-Unis.

L’émissaire russe a confirmé la reprise des pourparlers de Vienne sur l’Iran le 27 décembre.

Le septième cycle de négociations a débuté dans la capitale autrichienne le 29 novembre (2021), puis s’est arrêté pendant des jours, avant de reprendre le 3 décembre, dans une atmosphère nuageuse, après que la délégation iranienne a soumis deux projets, dont les pays occidentaux (Europe et Amérique également) ont déclaré qu’ils constituaient un recul par rapport à ce qui avait déjà été discuté et convenu lors des six cycles précédents, puis s’arrêtent jusqu’à ce qu’ils approuvent leur reprise lundi.

La seule centrale

Bushehr est la seule centrale nucléaire d’Iran, située dans une zone souvent soumise à une activité sismique et à des tremblements de terre.
Il est équipé d’un réacteur de 1 000 MW et est entré en service en 2013.

En 2016, les entreprises iraniennes et russes ont commencé à construire deux réacteurs supplémentaires à la centrale, chacun d’une capacité de 1 000 MW, alors qu’on estime qu’il faudra 10 ans pour achever les travaux.

    la source :
  • alarabiya