SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Iran : un incendie massif dans une entreprise pétrochimique dû à une attaque armée

Les médias iraniens ont rapporté qu’une attaque armée contre une société pétrochimique dans le sud de l’Iran a provoqué un incendie majeur dans le bâtiment de la société et dans les voitures lui appartenant.

L’agence de presse iranienne « ILNA » a rapporté, samedi, qu’une attaque armée a provoqué un incendie massif dans le bâtiment de la société « RahaVaran » qui travaille dans l’industrie pétrochimique dans la ville arabe de « Ma’shour » dans la province du Khuzestan, dans le sud de l’Iran.

L’agence a déclaré que « des militants ont attaqué la société pétrochimique RahaVaran dans la ville de Ma’ashour, dans le sud de l’Iran, et ont mis le feu à 11 voitures. »

Dans un contexte connexe, la société RahaVaran a annoncé dans un communiqué qu’ « une attaque armée a provoqué l’incendie d’au moins 10 voitures appartenant à la société pétrochimique privée, ce qui a conduit à la propagation de l’incendie au bâtiment de la société. »

La société n’a pas expliqué dans sa brève déclaration la raison de l’attaque, ni l’ampleur des pertes résultant de cet incident.

La société RahaVaran a été créée en 1988 et est responsable de la santé, de la sécurité et de l’environnement en général, en plus de travailler au développement d’activités de formation afin d’améliorer le niveau scientifique des employés, de former les personnes nouvellement nommées dans l’industrie pétrochimique et de fournir des services consultatifs à l’industrie pétrochimique.

L’Iran est de temps en temps le témoin d’incendies, dont certains sont connus et d’autres restent inconnus.

Les incendies mystérieux se sont répétés dans plusieurs sites et installations industrielles, mais les plus importants d’entre eux ont touché des sites sensibles, dont certains ont été reconnus par les autorités.

Les incendies mystérieux ont atteint les centrales électriques iraniennes et les zones militaires et nucléaires telles que la zone de missiles à l’est de Téhéran, et l’installation nucléaire de Natanz à Ispahan.