SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Israël: Nous ne resterons pas les bras croisés face aux attaques du Hezbollah

Le Premier ministre israélien Yair Lapid a averti mardi qu’Israël ne resterait pas les bras croisés face aux attaques du Hezbollah.

« Il y a quelques jours, des drones de fabrication iranienne ont tenté d’attaquer une plate-forme gazière israélienne près de la côte libanaise », a déclaré Lapid, au début d’une rencontre avec le président français Emmanuel Macron à l’Elysée à Paris.

Il a ajouté : « Ces drones ont été envoyés par le Hezbollah, une organisation terroriste qui menace la stabilité du Liban, viole sa souveraineté, le pousse vers une dangereuse escalade avec Israël, et nuit aux intérêts nationaux du Liban, un pays que je sais cher à votre cœur. »

Il a poursuivi : « Le Hezbollah a plus de cent mille missiles au Liban visant Israël », soulignant qu’« Israël ne restera pas les bras croisés et ne fera rien à la lumière de ces attaques répétées ».

Des infractions

Lors de la même réunion, Lapid a déclaré que « la France n’est pas seulement un pays leader en Europe, mais aussi l’un des pays menant les négociations avec l’Iran sur l’accord nucléaire.  »

S’adressant à Macron, il a expliqué : « Nous pouvons avoir des désaccords sur le contenu de l’accord, mais nous ne sommes pas en désaccord sur les faits. La vérité est que l’Iran viole l’accord et continue de développer son programme nucléaire.  »

Il a averti que « l’Iran cache des informations au monde, enrichit l’uranium au-delà du niveau autorisé et retire les caméras de ses sites nucléaires. Face à tout cela, le monde doit réagir.  »

« En 2018, j’ai été le premier dirigeant mondial à parler de la nécessité d’un nouvel accord avec l’Iran. Un accord plus efficace et mieux défini, un accord sans date d’expiration, un accord avec une pression internationale coordonnée qui empêcherait l’Iran de devenir un pays au seuil nucléaire. Vous aviez raison à l’époque, et vous avez encore plus raison aujourd’hui.  »

Il a ajouté : « La situation actuelle ne peut pas continuer comme elle est, et elle conduira à une course aux armements nucléaires au Moyen-Orient, qui menacerait la paix mondiale ».

Nous devons tous travailler ensemble pour éviter que cela ne se produise.

Il considérait que « partout où il y a du terrorisme, l’Iran n’est jamais loin. Récemment, le gouvernement turc a révélé des cellules iraniennes qui prévoyaient de tuer des touristes israéliens innocents à Istanbul.

Pour le responsable israélien, « Parfois, il n’y a pas d’autre choix que d’utiliser la force de la guerre pour protéger la paix.  »

Il a souligné qu’« Israël et la France sont plus que de simples amis ; Nous sommes des partenaires stratégiques, nous avons un large éventail de coopération économique et de défense, et ensemble nous sommes déterminés à l’élargir et à le développer, en particulier dans les domaines technologiques. «