SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Israël prévoit un plan « alternatif » pour arrêter le programme nucléaire iranien

L’ambassadeur israélien aux Nations Unies, Gilad Erdan, a déclaré aujourd’hui, lundi, que les États-Unis et les autres puissances mondiales étudient un « plan alternatif » pour arrêter le programme nucléaire iranien, si les négociations ne parviennent pas à relancer l’accord nucléaire, notant que « l’image générale » du monde changera si l’Iran ne revient pas à l’accord.

Dans une déclaration à la radio de l’armée israélienne, Erdan a ajouté : « Dans le passé, il y avait 80% de chances que l’Iran revienne à l’accord nucléaire, et aujourd’hui ce chiffre a diminué à environ 30%. »

« La question iranienne inscrite à l’agenda de l’administration américaine sera cette fois pleinement liée au discours du Premier ministre Naftali Bennett devant l’Assemblée générale des Nations unies », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a averti aujourd’hui, lundi, que l’Iran a franchi « toutes les lignes rouges » dans son programme nucléaire, jurant qu’Israël ne permettra pas à Téhéran d’acquérir une arme nucléaire.

Et dans son premier discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, M. Bennett a déclaré que l’Iran cherche à dominer le Moyen-Orient « sous une protection nucléaire », soulignant que « les mots n’arrêtent pas les centrifugeuses. »