SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Israël renforce ses défenses en prévision d’une réponse iranienne à l’assassinat d’un colonel des Gardiens de la Révolution

Israël a renforcé ses défenses aériennes et émis un avertissement aux voyageurs, par crainte d’une attaque iranienne en représailles, après que Téhéran a promis de venger l’assassinat d’un officier des Gardiens de la révolution ayant le grade de colonel à Téhéran il y a quelques jours.

Sayyad Khodaei est mort lorsque deux hommes armés à moto l’ont abattu dans l’est de Téhéran, et les Gardiens de la révolution ont ensuite accusé Israël de mener cette opération.

Il s’agit de l’attaque la plus importante visant une personnalité iranienne sur le territoire de la République islamique depuis novembre 2020, lorsque le scientifique nucléaire Mohsen Fakhrizadeh a été tué en tirant sur son convoi près de la capitale, dans une opération dont Téhéran a accusé Israël d’être responsable.

Le président iranien, Ebrahim Rasisi, a confirmé, il y a quelques jours, que la vengeance pour l’officier est « inévitable. »

Lundi, le commandant des Gardiens de la révolution iraniens, le général de division Hossein Salami, a accusé Israël d’être responsable de l’assassinat de l’officier supérieur et a promis de se venger.

Pendant ce temps, le site web « Times of Israel » a rapporté que l’armée israélienne a renforcé les défenses aériennes du pays par crainte que l’Iran ne lance une attaque en réponse à l’assassinat, notant que divers systèmes de défense aérienne, dont le « Dôme de fer », ont été placés en cas d’alerte élevée et que son déploiement a été ajusté après la menace.

Et le site cite des responsables de la sécurité en Israël qui s’inquiètent de l’apparition d’attaques de missiles ou de drones qui pourraient être lancés par des groupes soutenus par Téhéran, dans les pays voisins comme le Liban et la Syrie.

Israël a averti à plusieurs reprises que les drones iraniens constituaient une menace majeure pour la région, d’autant que les groupes armés soutenus par Téhéran sont stationnés le long de la frontière israélienne.

L’armée israélienne a confirmé qu’elle avait intercepté au moins quatre drones iraniens à destination d’Israël ou de la Cisjordanie et de la bande de Gaza au cours des dernières années.

Plus tôt dans la journée de lundi, Israël a émis un avertissement à l’intention de ses citoyens en Turquie, suite à des « menaces réelles pour les Israéliens » non spécifiées.

Le Conseil national de sécurité a déclaré que la Turquie et d’autres pays limitrophes de l’Iran représentent « un degré élevé de danger pour les Israéliens ces jours-ci ».

Il a ajouté : « Depuis plusieurs semaines maintenant, et plus encore depuis que l’Iran a accusé Israël d’avoir tué l’officier des Gardiens de la révolution la semaine dernière. L’establishment de la défense est de plus en plus préoccupé par les tentatives iraniennes de nuire à des cibles israéliennes dans le monde entier. »

Le « Times of Israel » rapporte qu’Israël a relevé le niveau d’alerte de sécurité dans ses ambassades et consulats à travers le monde, par crainte d’une attaque iranienne en représailles.

Les Gardiens de la révolution affirment que Khodaei est l’un des défenseurs des sanctuaires sacrés, une expression utilisée pour désigner les gardiens qui ont travaillé en Syrie et en Irak. Il appartient à la Force Quds, qui est chargée de planifier les opérations des gardes à l’étranger.

Les autorités iraniennes ont ouvert une enquête pour déterminer l’identité des responsables de l’attaque contre le colonel, mais elles n’ont pas annoncé de résultats à ce jour.