SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 May 2022, Friday |

Kayhan citant Shamkhani : Je n’ai jamais accepté de négociations directes entre Téhéran et Washington

Aujourd’hui, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale d’Iran, Ali Shamkhani, a démenti son soutien à l’idée de négociations directes entre l’Iran et les Etats-Unis, selon le journal iranien Kayhan.

Le journal, proche du Guide suprême iranien, a déclaré aujourd’hui, jeudi, qu’après avoir critiqué Shamkhani et le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdullahian pour avoir soulevé la question des négociations directes avec Washington, Shamkhani l’a contacté pour confirmer que le tweet qu’il a posté sur Twitter récemment, « ne signifiait pas une approbation des négociations directes ».

Shamkhani a ajouté, selon « Kayhan », que l’Iran mène les négociations de Vienne avec « puissance », et que ses demandes sont « légales, logiques et transparentes », et que « s’il y a besoin d’un échange avec l’équipe américaine, cet échange se fera par le biais des lettres non officielles. »

D’autre part, Ibrahim Azizi, chef adjoint de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien, a confirmé que l’équipe de négociation iranienne à Vienne est autorisée à négocier avec la délégation américaine si nécessaire.

Azizi a déclaré que le ministre des affaires étrangères a assuré à la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère qu’aucun dialogue direct n’avait eu lieu avec la partie américaine.

Il a ajouté : « L’Iran continue de négocier sur la base des trois principes – fierté, sagesse et intérêt, en mettant l’accent sur la levée des sanctions, l’obtention de garanties et la vérification de la levée des sanctions… et s’il est nécessaire de négocier directement avec la partie américaine, l’équipe de négociation iranienne dispose des pouvoirs nécessaires pour le faire. »