SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Khamenei à Erdogan: Une frappe militaire en Syrie va déstabiliser la région

Après la visite d’Erdogan à Téhéran pour un sommet sur le conflit syrien, la télévision d’État iranienne a cité le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a déclaré au président turc Recep Tayyip Erdogan qu’une frappe militaire sur la Syrie déstabiliserait la région.

« Toute frappe militaire sur la Syrie nuira à la région et profitera aux terroristes », a déclaré Khamenei, selon le rapport.

Ankara, qui a lancé quatre opérations dans le nord de la Syrie depuis 2016, s’est engagée à mener de nouvelles opérations militaires pour étendre des « zones de sécurité » à 30 kilomètres de profondeur à la frontière.

La visite de Poutine en Iran coïncide avec celle du président turc Erdogan. Les deux parties se rencontreront à Téhéran pour discuter d’un accord visant à reprendre les exportations ukrainiennes de céréales de la mer Noire.

Poutine voit la tentative de l’Occident de paralyser l’économie russe avec les sanctions les plus sévères de l’histoire récente comme une déclaration de guerre économique, et dit que la Russie s’éloigne de l’Occident et se tourne vers la Chine, l’Inde et l’Iran.

Les discussions portent également sur la menace par la Turquie de nouvelles opérations militaires en Syrie, afin d’étendre des « zones de sécurité » à 30 kilomètres de profondeur le long de la frontière.

Erdogan agite depuis deux mois une opération militaire contre les zones contrôlées par les Forces démocratiques syriennes (FDS), dont l’épine dorsale est constituée de combattants kurdes, de la frontière turque aux zones de Manbij et Tal Rifaat dans la province rurale d’Alep, dans le nord de la Syrie. La Turquie et les factions pro-syriennes contrôlent les zones frontalières dans le nord depuis 2016.

« Les pourparlers avec Poutine porteront sur les céréales, la Syrie et l’Ukraine. Les pourparlers tenteront d’aborder les questions liées aux exportations de céréales. »

La Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations Unies devraient signer un accord plus tard cette semaine dans le but de reprendre l’expédition de céréales en provenance d’Ukraine via la mer Noire.

    la source :
  • alarabiya
  • Reuters