SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Khamenei ne veut pas relancer l’accord nucléaire avec les grands pays

Le chef du renseignement britannique a déclaré jeudi qu’il doutait que le chef suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, veuille relancer l’accord nucléaire avec les grandes puissances.

« Je ne pense pas que les Iraniens veuillent cela », a déclaré Richard Moore, le chef du MI6, au Aspen Security Forum dans le Colorado.

Ces déclarations interviennent après que le représentant spécial américain pour l’Iran, Robert Malley, a indiqué que les chances de faire revivre l’accord nucléaire s’amenuisent de jour en jour.

Le Mali a déclaré : « L’Iran se rapproche de l’équipement nécessaire pour fabriquer une bombe nucléaire, et notre devoir n’est pas de permettre à Téhéran d’obtenir cette arme », selon ce qu’a rapporté mercredi le site Internet « Iran International ».

De son côté, le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a confirmé lors de sa conférence de presse : « Les États-Unis sont en contact avec leurs alliés et partenaires concernant les alternatives à l’accord nucléaire, car le signal que nous recevons de l’Iran est qu’il ne veulent revenir à cet accord. »

« S’il devient clair que l’Iran n’a pas l’intention de revenir à l’accord nucléaire, et si les progrès nucléaires de l’Iran atteignent un point où cet accord devient inutile, nous emprunterons une autre voie », a déclaré Price.

Il convient de noter que les États-Unis s’étaient retirés de l’accord sur le nucléaire iranien sous l’ancien président Donald Trump en 2018 et avaient réimposé des sanctions économiques à Téhéran.

    la source :
  • Reuters