SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Kiev: Le pont de Crimée sera la première cible de la défaite… et la Russie commente

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que Moscou était « pleinement consciente » des menaces de Kyiv de frapper le pont de Crimée, qui relie le continent russe à la péninsule.

Le commandant des forces ukrainiennes, Dmitry Marchenko, avait récemment déclaré que le pont de Crimée « sera la première cible de la défaite » après que Kyiv aura reçu les armes promises par l’Occident, ajoutant : « Ce n’est un secret pour personne ».

L’Ukraine a récemment menacé de bombarder le pont de Crimée et a annoncé qu’elle possédait « des documents techniques détaillés et des informations détaillées sur le terrain, la surface de la route, les piliers du pont, les structures anti-glissement de terrain, les entrées et les sorties et toutes les infrastructures du pont ».

Commentant ces menaces, Lavrov a déclaré hier: « Nous avons une armée responsable et toutes ces menaces sont prises en compte, il n’y a pas de fumée sans feu, et je suis convaincu que tous ces plans échoueront complètement », selon ce qui a été cité par l’agence de presse russe « Novosti ».

De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que l’armée russe garantissait la sécurité du « pont de Crimée ».

Il est à noter que ce pont est d’une grande importance aux niveaux stratégique et politique, et sa longueur est d’environ 17 kilomètres, et est considéré comme le plus long pont d’Europe.

Il a été construit après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014 et ouvert en 2018 pour un coût de plus de 3 milliards de dollars.

Dans un contexte connexe, en réponse à une question sur d’éventuels espoirs ukrainiens de restaurer la Crimée ou d’empêcher l’extension des liaisons d’infrastructure dans la région, Peskov a déclaré : « Il est difficile de s’attendre à des négociations constructives à cet égard ou autrement, car tout est en marche. tenir. »

    la source :
  • alarabiya