SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Kremlin : La Russie utiliserait des armes nucléaires si elle était confrontée à une « menace existentielle »

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré à CNN, mardi 22 mars, que la Russie n’utiliserait des armes nucléaires que si elle était confrontée à une « menace existentielle ».

Peskov a été cité par les médias disant : « S’il s’agit d’une menace existentielle pour notre pays, elle peut être utilisée selon notre conception. »

Les commentaires décisifs de Peskov sont intervenus après qu’on lui ait demandé s’il était convaincu ou confiant que le président russe Vladimir Poutine n’utiliserait pas l’option nucléaire dans sa guerre avec l’Ukraine. Les alliés occidentaux craignent que la Russie utilise des armes de destruction massive lors de son invasion de l’Ukraine. Par le passé, Poutine a fait allusion à l’utilisation d’armes nucléaires contre des pays qu’il considérait comme une menace pour la Russie.

« Peu importe qui tente de se présenter sur notre chemin ou de créer des menaces contre notre pays et notre peuple, ils doivent savoir que la Russie répondra immédiatement, et les conséquences seront sans précédent », a déclaré Poutine dans une déclaration télévisée.

Le 28 février, Poutine a également ordonné au ministre de la défense et au chef d’état-major général de mettre la force de dissuasion de l’armée russe en « état de préparation au combat ».

La Russie a déjà admis avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine. Le ministère russe de la défense a déclaré avoir utilisé son dernier missile hypersonique Kinzhal (Kinjal) pour la première fois en Ukraine le 17 mars afin de détruire un site de stockage d’armes dans l’ouest du pays.

Il est important de noter que la Russie n’a jamais reconnu auparavant l’utilisation d’armes de haute précision au combat. Il s’agit de la première utilisation de l’arme hypersonique Kinzhal pendant le conflit en Ukraine pro-occidentale, indique l’agence de presse RIA Novosti.

En ce qui concerne les capacités nucléaires, la Russie maintient le plus grand stock d’ogives nucléaires au monde et a reçu un soutien minimal dans le monde entier pour son attaque contre son ancien voisin soviétique.

En réponse à une question sur la déclaration de Peskov et la position nucléaire de la Russie, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a qualifié de « dangereux » le discours de Moscou sur l’utilisation éventuelle d’armes nucléaires. « Ce n’est pas ainsi qu’un pays responsable doté d’une puissance nucléaire devrait agir », a-t-il déclaré aux journalistes.

Kirby a souligné que les responsables du Pentagone « n’ont rien vu qui puisse nous amener à conclure que nous devons modifier notre posture de dissuasion stratégique ».