SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Kremlin: Les États-Unis nous ont déclaré la guerre économique

Le Kremlin a déclaré que les États-Unis avaient déclaré une guerre économique à la Russie, soulignant que Moscou défendrait ses intérêts sous les sanctions occidentales, ajoutant que « le monde doit connaître la vérité sur les programmes biologiques de l’Ukraine » et que la Russie s’est engagée à rester un « garant fiable de la sécurité énergétique en Europe et dans le monde ».

Les remarques du Kremlin font suite à la décision du président américain Joe Biden mardi d’imposer une interdiction immédiate des importations de gaz et de pétrole russes, dans le cadre des sanctions occidentales successives imposées à la Russie après la guerre contre l’Ukraine.

Les remarques du Kremlin interviennent à un moment où la série de sanctions qui frappe la Russie depuis son invasion de l’Ukraine se poursuit, l’Union européenne annonçant mercredi qu’elle a imposé de nouvelles sanctions à Moscou et Minsk, a annoncé la France.

La présidence française du Conseil de l’Union européenne a annoncé que les sanctions comprenaient le renvoi de trois banques biélorusses du système de transfert de fonds SWIFT.

Lors de leur réunion d’aujourd’hui à Bruxelles, les représentants des États membres ont également approuvé des sanctions visant le secteur maritime et les crypto-monnaies.

Ils ont également ajouté des dirigeants russes et oligarques à leur liste noire, a écrit la présidence sur Twitter, dans des mesures visant à compléter les trois paquets de sanctions adoptés par l’Union européenne au cours des deux dernières semaines.

Des sources bien informées ont indiqué hier que la Commission européenne avait préparé un autre paquet de sanctions contre la Russie et son proche allié en raison du dossier ukrainien, qui traquera plus de politiciens et de riches russes, en plus de trois banques biélorusses.

En outre, il a révélé que le paquet interdirait trois banques biélorusses du système bancaire de Swift et ajouterait de nombreux oligarques et législateurs russes à la liste noire de l’UNION, a rapporté Reuters.