SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Kuleba : Poutine vise à détruire l’Ukraine, mais nous ne tomberons pas

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a souligné que « la résistance ukrainienne a causé un choc et une surprise aux forces russes », notant que « l’objectif de la Russie est de détruire l’Ukraine, mais nous ne tomberons pas. »

« Nous ne tomberons pas », a déclaré Kuleba lors d’une conférence de presse par vidéo dimanche, ajoutant : « Nous avons reçu des centaines de demandes d’étrangers pour combattre avec l’Ukraine contre la Russie ».

Cependant, il a précisé que « les forces russes n’ont fait aucun progrès stratégique jusqu’à présent. »

En outre, Kuleba a souligné que son pays ne se « rendrait pas » à Moscou lors des négociations avec lui, dénonçant le placement en alerte de la force de dissuasion nucléaire russe, estimant qu’il s’agissait d’une tentative de « pression » sur Kiev. Il a déclaré : « Nous ne nous rendrons pas, nous ne céderons pas, et nous ne lâcherons pas un pouce de notre territoire. »

Il a également noté que « Kiev a subi le pire bombardement depuis 1941, lors des bombardements nazis. » Il a souligné que « la Russie a provoqué une augmentation du niveau de radiation à Tchernobyl. »

A son tour, le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a révélé aujourd’hui, dimanche, qu’il n’y a pas de forces russes dans la capitale ukrainienne, notant que la priorité est de défendre l’Ukraine.

Il a confirmé que 15 civils ont été tués dans la capitale aujourd’hui, dont un enfant, ajoutant qu’au total 31 personnes sont mortes à Kiev depuis le début des attaques, dont neuf civils, tandis que 106 ont été blessées.

Les déclarations du ministre ukrainien ont été précédées par l’annonce du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, dimanche, selon laquelle le nombre de personnes qui ont fui a atteint plus de 368 000 en raison de l’invasion russe continue du pays depuis jeudi dernier.

« Le nombre total est maintenant de 368 000 et continue d’augmenter », a déclaré le HCR dans un tweet sur Twitter, ajoutant que ce nouveau chiffre est basé sur « les données fournies par les autorités nationales » pour chaque pays ayant accueilli des réfugiés ukrainiens.

Un grand nombre d’immigrants ukrainiens ont traversé vers la Pologne voisine, dont les autorités ont recensé environ 156 000 personnes arrivées sur son territoire depuis le début de l’invasion russe. Les réfugiés sont arrivés en voiture, dans des trains, et même à pied, selon l’AFP.