SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

La Banque mondiale approuve un prêt de 360 millions de dollars à l’Égypte

La Banque mondiale a accepté d’accorder à l’Egypte un prêt de 360 millions de dollars, afin de soutenir ses efforts pour se remettre de l’épidémie de Corona.

Selon un communiqué de la Banque mondiale publié par « Reuters », il est dit que le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a accepté, aujourd’hui jeudi, d’accorder à l’Egypte un prêt de 360 millions de dollars.

Le communiqué cite l’approbation par la banque du « financement des politiques de développement en Égypte pour soutenir les efforts de redressement après le recul de la pandémie de coronavirus. »

Le communiqué explique également que le prêt vient « continuer à soutenir la réalisation des objectifs de développement », notant que « dans le cadre de cette opération, la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures envisage de fournir un financement parallèle pour cette opération avec le même montant fourni par la Banque mondiale. »

Et il a souligné que le financement que la Banque asiatique d’investissement envisage de fournir à l’Égypte sera basé sur « le même paquet de réformes convenu avec la Banque mondiale au niveau politique. »

Il convient de noter que le Fonds monétaire international avait annoncé, à la fin du mois de juin de l’année dernière, qu’il était parvenu à un accord au niveau des experts avec l’Égypte sur un accord de crédit stand-by de 12 mois, d’une valeur de 5,2 milliards de dollars, pour l’aider à relever les défis posés par la pandémie de Corona, il autorise le décaissement immédiat de l’équivalent de 1,4 milliard de DTS (environ 2 milliards de dollars US), le reste étant réparti en deux revues.

En outre, il a ajouté que les obligations de paiement du fonds sont collectées après l’année fiscale 2022/2023, avec les paiements du service de la dette à son égard, qui représentent des parts relativement élevées du total des réserves officielles et des exportations.

En décembre de l’année dernière, le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait, a annoncé que son pays avait reçu la deuxième tranche du prêt du Fonds monétaire international, d’un montant de 1,6 milliard de dollars.