SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

La centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia a été fermée en raison des combats

Les autorités locales soutenues par la Russie ont annoncé que les travaux à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporizhia avaient de nouveau été interrompus aux premières heures de samedi matin, au milieu de bombardements continus qui ont détruit un risque électrique majeur et infiltré les bâtiments de la centrale.

Cela survient juste un jour après qu’une équipe d’inspecteurs de l’agence nucléaire des Nations unies est arrivée à la centrale nucléaire, qui assiste à de violents combats entre les forces ukrainiennes et russes, six mois après le début de l’opération militaire russe en Ukraine.

La mission de l’AIEA est d’aider à sécuriser le site, alors que Moscou et Kiev continuent d’échanger la responsabilité du bombardement de la centrale nucléaire et de ses environs.

Dans un message sur l’application de messagerie Telegram, un membre de l’administration locale nommée par le Kremlin, Vladimir Rogov, a déclaré : « La ligne électrique Dniprovskaya a été touchée. La centrale nucléaire s’est avérée ne servir que ses propres besoins.

L’Associated Press a cité Rogoff disant qu’un obus avait touché une zone entre deux réacteurs, mais ses affirmations n’ont pas pu être immédiatement vérifiées.

Tard dans la nuit de vendredi, les autorités soutenues par la Russie ont rapporté que la station avait essuyé des tirs pendant environ deux heures, accusant les forces ukrainiennes d’être la dernière d’une série de déclarations similaires.

Samedi matin, ni le gouvernement ukrainien ni la société d’énergie nucléaire du pays, Energytum, n’avaient commenté ces allégations.

La centrale nucléaire de Zaporizhia a subi à plusieurs reprises une panne complète du réseau électrique ukrainien depuis la semaine dernière, et la compagnie d’énergie a blâmé les tirs de mortier et les incendies à proximité du site.

Les autorités ukrainiennes locales ont accusé Moscou d’avoir bombardé deux villes surplombant la centrale nucléaire de l’autre côté du Dniepr avec des missiles, une accusation qu’elle a répétée à plusieurs reprises ces dernières semaines.

    la source :
  • Sky News Arabia