SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

La Chine demande à Washington de cesser tout échange officiel avec Taïwan

Le conflit sino-américain se poursuit autour de l’indépendance de Taïwan, car la Chine rejette toute forme d’indépendance pour l’île asiatique, qu’elle considère comme faisant partie de son territoire, et accuse également les États-Unis d’interférer et d’apporter leur soutien à Taïwan afin de parvenir à l’indépendance.

Dans ce contexte, Tan Kefei, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, a exhorté les États-Unis à cesser toute forme d’échange officiel et de contact militaire avec Taïwan.

« Toute tentative de limiter la Chine avec Taïwan, ou d’aider Taïwan à résister à la réunification en utilisant la force est vouée à l’échec », a déclaré Tan lors d’une conférence de presse, notant que « la question de Taïwan a toujours été la question centrale la plus importante et la plus sensible des relations sino-américaines, et une mauvaise gestion de la question de Taïwan aura un impact dévastateur sur les relations bilatérales. »

Il a également souligné que « la Chine continuera à prendre des mesures fermes et déterminées pour sauvegarder sa souveraineté nationale et son intégrité territoriale. »

Auparavant, l’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, a indiqué dans une interview au journal « Livre Noir », que la Chine avait l’intention de restituer Taïwan par tous les moyens, y compris militaires.

Il convient de noter que les forces de la région orientale du commandement de combat de l’Armée populaire de libération chinoise sont dans un état de haute préparation au combat, et défendent résolument la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays.

En outre, la Chine a protesté auprès des Etats-Unis au sujet du vol de l’avion militaire américain « Poseidon P-8A » au-dessus du détroit de Taiwan. Ces actions du côté américain ont été qualifiées d’intervention délibérée visant à déstabiliser la situation dans la région.

Pékin organise aussi régulièrement des exercices et des patrouilles dans le détroit de Taïwan, dans un contexte de relations tendues avec les États-Unis, notamment sur la question de Taïwan.

    la source :
  • RT