SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 October 2021, Friday |

La Chine rejette une nouvelle enquête sur l’origine de corona sur son territoire

La Chine a rejeté vendredi un appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à une nouvelle enquête sur son territoire pour rechercher l’origine de Corona, soulignant la nécessité d’une approche « scientifique » plutôt que « politique ».

« Nous sommes opposés à la politisation de la recherche d’actifs et à l’abandon du rapport conjoint entre la Chine et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publié après la visite d’experts internationaux à Wuhan en janvier », a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu.

Jeudi, la FAO a exhorté tous les pays à publier « toutes les données sur le VIH ».

Cet appel s’adresse en particulier à la Chine, où la possibilité que le virus CORONA ait fui d’un laboratoire de Wuhan, où il est apparu fin 2019, demeure.

Une équipe d’experts internationaux envoyée par qui s’est rendue à Wuhan en janvier 2021, et leur rapport, élaboré en collaboration avec des experts chinois, n’a pas permis de conclure définitivement sur l’origine du virus.

Pékin a répondu vendredi à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en affirmant sa position selon laquelle elle défendait depuis des mois que l’enquête conjointe initiale était suffisante et que les demandes de déclarations supplémentaires étaient motivées par des considérations politiques.

« Nous soutenons la recherche scientifique », a déclaré Ma Zhaoxu, ajoutant: « Nous nous opposons à la politisation de la recherche d’actifs et à l’abandon du rapport conjoint entre la Chine et l’Organisation mondiale de la santé. »

L’étude a déclaré que le scénario le plus probable était la transmission du virus des chauves-souris à l’homme par l’intermédiaire d’un animal intermédiaire.

Elle a souligné qu’il était « extrêmement improbable » que le virus proviende du laboratoire.

Le ministre adjoint chinois des Affaires étrangères a rejeté les demandes d’enquêtes complémentaires de l’OMS, affirmant que « les conclusions et recommandations du rapport conjoint ont été reconnues par la communauté internationale et la communauté scientifique ».

Il a dit« Les recherches futures devraient être suivies et menées uniquement sur la base de ce rapport », ajoutant que « nous ne devons pas repartir de zéro ».

    la source :
  • Al-Ain