SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 October 2021, Wednesday |

La Corée du Sud à l’Iran : Votre argent restera gelé et ne sera pas libéré

La question des fonds iraniens gelés dans les banques sud-coréennes a connu de nouveaux développements, et l’ambassadeur adjoint de Corée du Sud à Téhéran, Park Soo-duk, a déclaré que son pays ne pourrait pas libérer les fonds iraniens gelés dans son pays.

« Nous ne serons pas en mesure de libérer nos avoirs iraniens gelés, qui s’élèvent à 7 milliards de dollars », a-t-il ajouté, dans une déclaration à la presse.

Il a expliqué que « tout ce que nous avons pu faire, c’est payer 16 millions de dollars de frais pour la participation de l’Iran aux Nations unies et 50 millions de dollars pour acheter quelques fournitures pour répondre aux besoins humanitaires. »

En février, l’ancien ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a exhorté la Corée du Sud à mettre fin à la crise des fonds gelés.

Dans sa lettre au ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Chung Eui-yong, Zarif a déclaré que les relations entre les deux pays avaient été affectées négativement, après la décision de Séoul de geler les avoirs iraniens, exprimant l’espoir de son pays de pouvoir accéder à ces fonds.

En août dernier, le vice-président iranien Mohammad Mokhber a révélé une avancée dans le dossier des avoirs iraniens détenus à l’étranger grâce aux contacts pris par le président iranien Ibrahim Raisi avec les dirigeants d’un certain nombre de pays.

Il convient de noter que le gel des fonds iraniens dans les banques à l’étranger est dû aux sanctions américaines imposées à Téhéran.