SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

La Corée du Sud paie la dette de l’Iran aux Nations unies

Le gouvernement sud-coréen a annoncé le paiement des dettes de l’Iran envers les Nations unies, grâce à des fonds iraniens gelés dans des banques coréennes.

Aujourd’hui, dimanche, le ministère des Affaires étrangères à Séoul a déclaré que le 21 janvier, il a versé 18 millions de dollars, soit le minimum requis pour rembourser les dettes de l’Iran envers les Nations unies, en utilisant les fonds iraniens gelés en Corée du Sud, en coopération avec le Bureau américain de contrôle des avoirs étrangers, le Secrétariat des Nations unies et les autres parties concernées.

Le 13 janvier, le gouvernement iranien a présenté une demande d’urgence au gouvernement sud-coréen afin d’utiliser une partie de ses fonds iraniens gelés pour payer ses dettes envers les Nations unies et rétablir son droit de vote, après que le Secrétariat des Nations unies ait notifié à l’Iran qu’il perdrait immédiatement son droit de vote en raison du non-paiement de ses dettes.

Le ministère coréen a déclaré que l’Iran devrait recouvrer son droit de vote à l’Assemblée générale des Nations unies immédiatement après avoir payé ses arriérés à l’organisation.

Il convient de noter que l’Iran dispose de plus de 7 milliards de dollars de fonds gelés en Corée du Sud, car en 2010, il a ouvert des comptes au nom de la Banque centrale d’Iran dans deux banques sud-coréennes, la « Industrial Bank of Korea » et la « Woori Bank », et a reçu des paiements pour des exportations de pétrole brut via ces comptes. Mais le gouvernement américain a placé la Banque centrale d’Iran sur sa liste de sanctions en 2018, et en conséquence, les transactions via ces comptes ont été arrêtées. Depuis lors, le gouvernement iranien exige le déblocage de ses avoirs gelés auprès des deux banques coréennes.