SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

La cour d’appel de Paris a condamné Rifaat al-Assad à 4 ans de prison

La cour d’appel de Paris a confirmé une peine de quatre ans de prison à l’encontre de Rifaat al-Assad, dans une affaire de collecte frauduleuse d’avoirs estimés à quatre-vingt-dix millions d’euros entre appartements, palais et élevages de chevaux.

Les médias français ont rapporté que « l’avocat de la défense de l’oncle du président syrien Bachar al-Assad, Rifaat al-Assad, soumettra une demande à la Cour suprême de cassation pour annuler la décision ».

Depuis des années, al-Assad est poursuivi pour blanchiment d’argent, en bande organisée, détournement de fonds publics syriens et évasion fiscale, ainsi que pour emploi illégal de travailleurs domestiques.

Il est rapporté que Rifaat al-Assad était le chef des brigades de défense.

Il est l’un des piliers du régime de Damas, et en 1982 il a participé à un massacre, selon Euro News.

Après une tentative de coup d’État, il quitte la Syrie en 1984, accompagné de deux cents personnes, et s’installe en Suisse puis en France.

Le ministère public, qui a demandé la confirmation de la décision initialement rendue, affirme que la richesse de Rifaat al-Assad provenait des coffres de l’État syrien.

Elle pense qu’il a bénéficié de l’argent que son frère Hafez al-Assad a accepté de libérer en échange de son exil.

Il s’appuie sur des notes rédigées par un banquier suisse, le budget syrien de l’époque, et des témoignages.