SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 January 2022, Monday |

La Cour fédérale suspend « temporairement » les travaux de la présidence du Parlement irakien

Jeudi, la Cour fédérale irakienne a décidé de suspendre temporairement les travaux de la présidence élue du Parlement.

Et dimanche dernier, le nouveau parlement irakien a élu Mohammad al-Halbousi à sa présidence après une première session du parlement qui a été caractérisée par le chaos et les altercations entre les représentants. La tension entre le mouvement sadriste dirigé par le religieux chiite Muqtada al-Sadr, qui a remporté les élections législatives, et les partis et groupes soutenus par l’Iran, se reflète dans le processus de formation du gouvernement, qui vacille entre l’insistance d’al-Sadr à former un gouvernement majoritaire et l’adhésion des autres partis à un gouvernement consensuel dans lequel chacun est représenté.

Après une session qui a été le théâtre de violentes altercations entre ses députés et d’un chaos au cours duquel le président a été victime d’une « agression » et a ensuite été transporté à l’hôpital, le nouveau parlement irakien a élu dimanche Mohammad al-Halbousi comme président, selon l’agence de presse irakienne.

En outre, l’agence a cité le département des médias de la Chambre des représentants selon lequel Al-Halbousi a obtenu 200 voix, contre 14 voix pour son rival, Mahmoud Al-Machhadani, tandis que 14 bulletins de vote ont été considérés comme invalides.