SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

La crise de la Grande-Bretagne….Un tournant dans la guerre de la Russie contre l’Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine va « profiter de l’instabilité politique » à Londres, un allié clé de Kiev, pour pousser sa campagne militaire en Ukraine aussi loin que possible, selon le journal britannique « Daily Express » qui cite un analyste politique.

À cet égard, Marina Meron, experte des stratèges militaires, a déclaré au journal que Poutine chercherait « absolument à exploiter l’agitation politique en Grande-Bretagne au moment de la démission du Premier ministre Boris Johnson, qui a souligné que sa décision n’affectera pas le soutien de son pays à l’Ukraine. »

« C’est une grande opportunité pour la Russie, en particulier sur le champ de bataille de l’information. Même avant toute la situation en Ukraine, la Russie était connue pour profiter de l’instabilité politique dans n’importe quel pays, que ce soit la France ou les États-Unis », a déclaré Meron, une chercheuse au Centre d’éthique militaire britannique.

L’experte militaire explique que la situation en Grande-Bretagne est « une grande opportunité, car l’arme la plus puissante dans la doctrine russe est l’information…. Ils le confirment dans de nombreux écrits militaires. »

Et elle a poursuivi : « L’incapacité à arrêter la machine de guerre russe, sera une faiblesse qui joue en faveur du Kremlin », et a déclaré : « C’est là que la Russie va essayer de s’immiscer et d’exploiter cela dans les opérations d’information. »

« La Grande-Bretagne est préoccupée par la politique intérieure. Bien que je sois un grand partisan de l’Ukraine, si j’étais dans leur situation (celle des Russes), j’en aurais probablement profité sur le champ de bataille », a-t-elle déclaré.

Johnson avait supervisé près de 4 milliards de livres d’aide financière qui sont arrivés en Ukraine depuis Londres.

D’autre part, le magazine américain « Newsweek » a cité le chef d’état-major de la défense britannique, Tony Radakin, qui a déclaré que « le dirigeant russe est incapable de remonter le moral de ses forces, qui souffre depuis un certain temps. »

« Il y a certaines forces russes qui sont clairement efficaces et qui avancent sur le terrain et réussissent, mais la force globale est en difficulté en termes de nombre, et surtout en termes de moral », a ajouté Radakin.

« Moscou a cherché à mobiliser les forces de réserve sans succès militaire. Elles sont obligées d’aller dans les zones rurales de Russie », a déclaré Radakin.