SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

La crise énergétique menace les chaînes d’approvisionnement en médicaments essentiels en Europe

Dans un rapport publié jeudi, la société pharmaceutique Teva a prévenu que la hausse des coûts de l’énergie en Europe menaçait d’accélérer l’exode d’entreprises importantes dans la fabrication de médicaments essentiels, ce qui aggraverait les risques pour les chaînes d’approvisionnement en médicaments déjà touchées au plus fort de l’épidémie COVID-19.

Les médicaments essentiels sont indispensables au traitement des problèmes de santé chroniques, en plus d’être indispensables aux interventions chirurgicales. Souvent, ils ne sont pas soumis aux règles relatives aux brevets et sont vendus au prix le plus bas possible, fixé par les autorités sanitaires nationales ou les associations d’assurance dans les États membres de l’UE.

La pression sur les prix de ces médicaments essentiels a longtemps poussé la fabrication des principes actifs, ou ingrédients pharmaceutiques, qui consomment plus d’énergie, vers l’est, en Inde et en Chine, où les coûts sont nettement inférieurs.

Teva a écrit dans son rapport que la guerre actuelle en Ukraine et les crises énergétique et économique qui l’accompagnent « ébranleraient définitivement le secteur pharmaceutique du continent en ce qui concerne certains médicaments essentiels. »

Les représentants de la société ont souligné la récente pénurie en Allemagne de tamoxifène, un ingrédient actif utilisé dans un traitement clé du cancer du sein. Ils ont expliqué que la seule entreprise européenne qui fabriquait les principes actifs du médicament avait arrêté sa production parce qu’elle n’était plus rentable.