SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

La famille de Mahsa Amini porte plainte contre « les responsables de son arrestation »

La famille de la femme kurde iranienne Mahsa Amini, qui a été tuée par les services de sécurité iraniens, a annoncé qu’elle porterait plainte contre les responsables de l’arrestation de Mahsa en Iran, selon l’agence de presse iranienne ISNA.

Et hier, mardi, l’organisation de défense des droits de l’homme Iran Human Rights a rapporté que « 76 personnes ont été tuées dans la campagne de sécurité mise en œuvre par les autorités iraniennes contre les manifestants, suite à la mort de Mahsa Amini en détention », tandis que les pays occidentaux intensifient la pression sur les manifestants. L’Iran pour arrêter la violence.

De son côté, l’agence de presse semi-officielle Fars a révélé qu' »une soixantaine de personnes ont été tuées », alors que le bilan officiel publié par les autorités iraniennes était toujours à 41 depuis samedi.

Les manifestants sont redescendus dans la rue lundi soir, comme tous les soirs depuis la mort d’Amini le 16 septembre, après son interpellation par la « police des mœurs » pour une infraction au port du hijab.

À Sanandaj, la capitale de la province du Kurdistan dans l’ouest de l’Iran, d’où est originaire Amini, des femmes sont montées sur les toits des voitures pour arracher leur foulard sous les applaudissements de la foule, dans des scènes publiées par l’Organisation iranienne des droits de l’homme, basée à Oslo, qui ne montrez pas de présence policière sur place.